Restaurant 1741 à Strasbourg : finesse et raffinement

Restaurant 1741 à Strasbourg : finesse et raffinement

Dans le cadre de l’opération Tous au restaurant, je saute sur l’occasion pour tester la table étoilée du restaurant 1741 à Strasbourg. Un émerveillement pour les yeux et mes papilles.

Mon déjeuner au restaurant 1741 Strasbourg

Pour démarrer, des macarons et des cannelés façon tartes flambées. Les cannelés ont pris un sacré coup de chaud sur le dessous et la collerette des macarons est peu digne d’une étoile Michelin.. Ca commence mal, mais ça arrive même aux plus grands. J’ai poursuivi avec l’anguille fumée sur une mousseline de poireaux. Je n’avais jamais goûté d’anguille, le poisson était très fin en bouche. Ensuite, foie gras en trompe l’oeil et sa sauce poulette. Les noisettes apportent un côté croquant délicieux. J’ai beaucoup entendu parler de l’oeuf parfait. J’ai enfin pu en déguster un, qui plus est, était magistralement bien réalisé. Il faut savoir que c’est la spécialité du chef. La particularité de cet oeuf est qu’il est cuit longuement à 64 °C. La cuisson finale est entre cuit et cru. Littéralement orgasmique avec sa sauce aux cèpes !

Amuse-bouche-1741

Anguille-1741

oeuf-parfait-1741

Foie-gras-revisite-1741En plat de résistance, du chevreuil impeccablement cuit et une sauce issue du mariage insolite de la betterave et de la mûre. Petite déception pour le dessert, j’avais fait part au serveur que je n’appréciais pas le café en début de repas. Il m’indique qu’il fera le nécessaire pour remplacer les éléments au café par de la noisette. Amatrice de sucré par excellence, je me réjouis de mon dessert qui est, en fin de compte, entièrement au café mis à part la glace à la noisette. Les saveurs sont raffinées et équilibrées mais n’aimant pas le café, j’ai légèrement moins apprécié mon dessert. Cependant, un gros coup de coeur pour l’esthétisme et la précision du montage du dessert.

Gibier-1741

Une étoile dans le ciel du guide Michelin

Des produits de qualité sublimés avec toutes les lettres de noblesse qui leur sont dues. Je me suis régalée de plats gastronomiques cuisinés avec minutie et passion à hauteur des 2 toques Gault&Millau et du macaron Michelin qui sont attribués au restaurant 1741. Dans la cuisine, le chef Guillaume Scheer élabore les mets cuisinés au millimètre selon les directives d’Olivier Nasti, Meilleur Ouvrier de France. A noter que le restaurant appartient à Cédric Moulot qui possède déjà plusieurs restaurants dans la capitale alsacienne (Le Crocodile, le Tire-Bouchon, Le Meiselocker, 231 East Street … ).

J’ai profité avec l’opération tous au restaurant d’un menu acheté, un menu offert. (Menu gastronomique 5 plats à 135 € hors boisson)

Les plus

  • Cadre magnifique sur les bords de l’Ill.
  • La déco est élégante et chic dans un esprit baroque de salon/boudoir.
  • Plats alliant tradition et modernité sublimés en toute simplicité.

Le moins

  • Amuse bouche brûlé et peu esthétique pour un étoilé, dommage.

Le restaurant 1741

22 quai des bateliers – Strasbourg

Laisser un commentaire