Bastardo Strasbourg : La vraie cuisine italienne

Le Bastardo Strasbourg a ouvert ses portes début de cette semaine. Les saveurs et l’esprit original cette cuisine me tentaient beaucoup. Je décide de venir le tester et découvrir leur ambiance chic brute.

La cuisine italienne chez Bastardo Strasbourg

Dès le menu, on décolle pour l’Italie avec les plats uniquement inscrits en italien. Pour nous aider le contenu de l’assiette est indiqué cette fois en français (ouf). Je jette mon dévolu sur la « Primi » (entrée) burrata hyper crémeuse et onctueuse. Elle est surmontée de framboises et cerises fraîches. Une touche parfumée et acidulée justement sucrée pour accompagner ce fromage typiquement italien au coeur coulant de lait. On nous propose pour déguster notre burrata de la focaccia qui est excellente.

En secondi, grosse hésitation entre le risotto et les palourdes. Je trouve qu’un bon risotto n’est pas évident à faire. C’est un bon test pour se faire un avis sur un restaurant italien. Mais, je craque pour les linguine avec palourdes et tomates cerises. Je me suis régalée avec ce plat bien garni. Mon invité du jour a opté pour les pâtes carbonara. Les vraies sans crème et avec de la pancetta et du parmesan. Une recette simple mais tellement bonne. On en laisse pas une miette. Une cuisine avec des bons produits italiens et grande délicatesse, il faut mettre le prix pour un bon plat. Comptez une vingtaine d’euro pour le plat.

Le chef du Bastardo Strasbourg rivalise de créativité avec des associations de saveurs étonnantes et détonnantes : fraise-huile d’olive ou framboise-basilic. Mon invité a dégusté Il Classico Tiramisu bien tassé en café. J’ai testé le tiramisu aux framboises. Je trouve que la framboise se marie très bien avec le mascarponne. Je vous avez déjà proposé une recette de tiramisu. Une véritable tuerie ce dessert ! Une crème mousseuse, aérienne avec des biscuits bretons fondants en bouche. Le basilic apporte une touche de fraicheur délicieuse aux framboises.

Avec ses bons plats, qu’est ce qu’on boit ? A la carte, une longue liste de cocktails et notamment l’incontournable Spritz. On y trouve aussi une bière italienne (Angelo Poretti) à la pression et des bons vins made in Italia.

L’ambiance chez Bastardo Strasbourg

Gros coup de coeur pour l’ambiance et la déco. J’ai adoré le mélange des styles avec un côté brute des pierres apparantes et le mobilier moderne, hyper tendance. Aux couleurs noires et dorés, le Bastardo Strasbourg donne le ton d’une déco chic. On est loin du tout baroque atténué subtilement avec des plantes suspendu et un mix de mobilier chiné et des tables dépareillées.  Changement de déco et de style dans la descente d’escalier pour accéder aux toilettes. Les graffeurs sont mis à l’honneur apportant la couleur et le pep’s jeune au Bastardo Strasbourg. On s’y sent bien et le service est aux petits soins.

>Une cuisine italienne avec la générosité, la gourmandise de l’Italie

Bastardo Strasbourg

17 rue des tonneliers – Strasbourg

Leur Facebook : https://www.facebook.com/restaurantbastardo/ 

3 commentaires

Mussig

Situation: 2 adultes, 1 fille de 11 ans. Le cadre est agréable quoique très concentré. De même pour la terrasse. Le capuccino truffé intéressant, même si l’émulsion de pomme de terre se trouve être fade. Elle supporte les champignons qui se cherchent sous la puissance de l’huile truffée. Pasta carbonara : lard très grillé, saveurs fortes, parmesan en copeaux. Un peu sec et pas très copieux. Le concept de servir directement la petite poêle à table est original, mais s’avère gênant, la poignée prenant toute la place sur la table de bistrot, petite elle et à la planéité imparfaite. Mais où sont les plots réglables sous les pieds!. Ça glisse, ça tourne, se cogne aux verres au risque de les renverser. On savoure peu et se préoccupe plus d’éviter l’incident. Et encore, il n’y en avait qu’une, de poêle.
Scarpetta San Daniele et Mortadella Affumicato: servies sur des planchettes format A5 en bambou, qui présentent les premiers signes de fatigue alors que le lieu vient d’ouvrir. Pas très italien, ça. Ces minis focaccias sont bien garnies, savoureuses, avec des pistaches grillées ou pas qui apportent le croquant. Mais ça reste une grosse tranche de pain avec une garniture qui déborde, qui roule sur la table puisque la planchette ne retient rien, de par sa forme et sa taille. Là aussi, ça glisse sous les coups de couteaux, qui fort heureusement coupent. Sans quoi l’on jouait à la roulette en projetant les pistaches tout autour. C’est amusant au début, mais lassant. Les écorces d’orange sur la mortadelle n’ont pas convaincu. Le jambon est excellent par contre. Une pointe d’ail, où de cumin, avec un filet d’huile d’olive aurait relevé l’ensemble.
Café italien…avec de l’amaretto. Comment dire. Par rapport aux versions irlandaises, alsacienne, écossaises ou autrichienne, c’est la plus petite qu’il m’ait été donné de goûter.
Un gros chou avec une glace noisette et de la crème en dessert pour ma fille. Pas trop sucré, juste croustillant donc préparé dans l’instant. Une pointe de caramel ou des copeaux de chocolat noir auraient rendu la chose exceptionnelle. C’est comme le sel dans un plat.
La carte des vins est aguicheuse. Le vin bio, servi en carafe, un Montepulciano (?), quoique jeune est gouleyant, rond, riche, comme bon nombre de vins italiens.
La note, 130€ pour 3 avec 2 entrées, 3 plats, 2 carafes de vin, 2 desserts un café gourmand et 2 cafés. C’est un rapport qualité prix légèrement au-dessus de la moyenne vu la localisation hautement touristique.
Les points qui fâchent: lorsque l’on renverse le quart d’une carafe de vin sur un client, non seulement on s’excuse, mais on se dépêche de lui apporter ce qu’il faut pour nettoyer et lui indiquer un lieu où il pourra s’adonner à cette tâche. Et surtout on remplace la carafe au lieu de la laisser sur la table. Une remise sur la note est de rigueur. Donc grosse déception pour un début de service. Fort heureusement la jeune femme ayant prise le relais a su porter une attention particulière au client souillé.
La carte cible les adultes, sans enfants dirait on. Les goûts et saveurs sont prononcés, inadaptés aux palais des enfants et adolescents. Quelques combinaisons plus douces seraient appréciables. A noter qu’aucune boisson autre que les vins ne figure sur une des cartes présentées. Et il y en a trois tout de même.
Verdict. Intéressant mais a peaufiner, surtout dans les détails, tant dans les assiettes que pour les ustensiles. Service jeune, et ça se ressent, surtout sur ma chemise et mon pantalon.

Posté le 12.07.2017 à 03:47

JackTyphus

J’y suis allé un midi de la semaine dernière, j’ai adoré ! Juste un peu trop de bruits en salle mais des plats excellents ! Vivement que j’y retourne : https://blogkapoue.com/2017/07/16/bastardo-restaurant-italien-strasbourg/

Posté le 20.07.2017 à 04:38

Miss Elka

Un vrai coup de coeur aussi pour ce nouveau restaurant italien ! Je me suis régalée et le service est aux petits soins.

Posté le 21.07.2017 à 09:22

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *