Au gré des bières : route des bières en Alsace

Les Brasseurs d’Alsace et l’ADT ont lancé ce weekend Au Gré des Bières qui répertorie les 43 brasseurs alsaciens de Pfaffenhoffen à Saint Louis. L’Alsace est bien connue pour sa route des vins mais peu mise en avant pour sa richesse brassicole. Au Gré des Bières, c’est une sorte de route de vins version bières pour les amateurs de mousse. Un bel outil web pour mettre à l’honneur les brasseurs de notre région de la grosse industrie à la micro brasserie. On trouve aussi les restaurants qui proposent des bonnes bières alsaciennes.

Les parcours brassicoles, Au Gré des Bières

A vélo, en voiture ou à pieds, on choisit son parcours découverte sur le site Au Gré des Bières. Pour l’instant, il n’y a qu’un circuit par type de moyen de transport. Le site va rapidement être étoffé nous a-t-on dit lors de la présentation du site web samedi dernier. Vous pouvez aussi créer votre parcours en fonction de vos envies grâce à une carte interactive. Une idée originale pour découvrir l’Alsace autrement. Pour ne pas manquer les sorties autour de la bière, Au Gré des Bières répertorie les événements et visites des brasseries.

Visite de Strasbourg sous l’oeil de brasseur

Je suis tous les jours à Strasbourg et je ne prends plus le temps d’admirer ma belle ville. A l’occasion du lancement du site Au Gré des Bières, j’ai bénéficié d’une visite rapide de Strasbourg axée sur l’univers brassicole. La visite débute rue des tonneliers qui était le point de passage obligé pour toutes les marchandises entre la douane (actuellement l’ancienne douane) et la place Gutenberg qui était le centre commercial de la capitale Alsacienne. Les brasseurs étaient également tonneliers pour maîtriser l’ensemble du procéder de fabrication de la bière.

C’est nos ancêtres les gaulois qui développe la bière. Puis au Moyen-Age, l’activité brassicole est surtout l’affaire des moines. Ceux du Grand Chapître de la Cathédrale de Strasbourg disposaient d’une capacité de production estimée à environ 1 450 hectolitres par an ce qui fait des brassins journaliers de 5 hectolitres. En 1259, Arnoldus Cervisarius est le premier brasseur strasbourgeois de métier, à créer une entreprise indépendante. Il installe sa brasserie impasse de la bière à Strasbourg. Peu à peu, les brasseurs laïcs se substituent aux moines-brasseurs.

A détour de la rue des poumons, notre guide nous rend attentif à l’étoile des brasseurs apposée sur la face du restaurant Le Pescara. Ce symbole en forme d’étoile à 6 branches est composé de deux triangles superposés. L’étoile des brasseurs représente les quatre éléments (terre, eau, air, feu) et les trois opérations (germination, touraillage, brassage).

On a la route des vins, il nous manquait la route des bières alsacienne. Une belle initiative des Brasseurs d’Alsace dont le métier est bien méconnu.

Leur site web : http://www.augredesbieres.com/ 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *